Le taux de marge, taux de marque, la marge brute et marge nette sont des indicateurs financiers incontournables pour gérer une entreprise. Pour gagner en productivité et compétitivité, il est essentiel de les comprendre et de les calculer avec précision. Leur interprétation permet de mesurer la performance commerciale et la rentabilité de l’entreprise, tout en offrant une réelle plus-value au gestionnaire.

Taux de marge et taux de marque : le calcul d’un ratio de rentabilité indispensable

Le taux de marge et le taux de marque sont deux indicateurs financiers distincts. Ils se différencient de par leur mode de calcul et la finalité des résultats qu’ils offrent.

  • Le taux de marge

En BtoB, le taux de marge désigne le rapport entre la marge commerciale d’un produit et son prix de vente. Il désigne la part de la marge commerciale dans le prix d’achat du produit.

Exprimé en pourcentage, le taux de marge se calcule selon la formule :

Taux de marge commerciale = (marge commerciale / prix d’achat) x 100

Le taux de marge exprimant la rentabilité commerciale, il est très révélateur de votre pouvoir de négociation sur vos fournisseurs. Plus ce pouvoir est conséquent, plus vous avez des chances d’obtenir un faible prix d’achat.

Prenons pour exemple une entreprise qui vend un produit 100 euros. Si le prix d’achat de ce dernier est de 80 euros, le taux de marge est de 25 %. Par contre, si l’entreprise négocie son prix d’achat à 70 euros, sa marge augmente à 42,8 %.

Pour rappel, la marge commerciale de l’entreprise indique la différence entre le prix de vente d’un produit et son prix d’achat, c’est-à-dire :

Marge commerciale = prix de vente HT – prix d’achat HT

La marge commerciale exprime donc vos gains enregistrés sur chaque vente d’un produit et/ou service.

  • Le taux de marque

Le taux de marque désigne le rapport entre la marge commerciale d’un produit et son prix de vente HT. Souvent confondu à tort avec le taux de marge, il se calcule ainsi :

Taux de marque = (marge commerciale / prix de vente HT) x 100

Le taux de marque est un indicateur financier indispensable pour définir son prix de vente en partant du prix d'achat et des coûts de production.

Par exemple, si une entreprise achète des imprimantes 50 euros et qu’elle les revend 80 euros, son taux de marque est de 37,5 %. Pour se positionner sur le marché, il est essentiel de comparer son taux de marque à celui des autres entreprises du même secteur d’activité pour évaluer ses performances commerciales.

Marge brute et marge nette : des indicateurs financiers aussi différents qu’importants

Marge brute et marge nette sont deux indicateurs fondamentaux pour obtenir de la visibilité sur la compétitivité de votre entreprise.

  • La marge brute

La marge brute est déterminante pour établir une politique tarifaire. Elle mesure le rapport entre le prix de vente et le coût de revient. Autrement dit, elle indique si votre entreprise génère un bénéfice sur la vente d’un produit et/ou d’un service. Elle indique donc la marge bénéficiaire brute.

La marge brute n’étant pas un indicateur normé, elle se calcule généralement de la façon suivante :

Marge brute = chiffre d’affaires – coûts de revient

Dans les activités de négoce, elle se confond avec la marge commerciale pour mesurer la rentabilité de l’entreprise, tout en évaluant la capacité d’un distributeur à effectuer des gains sur la revente de ses marchandises.

Elle est ainsi obtenue :

Marge brute = prix de vente HT – prix d’achat HT

  • La marge nette

La marge nette (ou marge bénéficiaire) détermine la rentabilité globale de votre entreprise. C’est un indicateur comptable essentiel qui se base sur le bénéfice et non le chiffre d’affaires (contrairement à la marge brute).

La marge nette se calcule ainsi :

Marge nette = (bénéfice net / chiffre d’affaires) x 100

Une marge nette importante est révélatrice d’un bon pilotage de ses dépenses, puisqu’elle détermine ce que l’entreprise va gagner une fois toutes ses charges payées.

Pourquoi calculer ces indicateurs clés de performance

Taux de marge, taux de marque, marge brute, marge nette… tous n’ont d’utilité que s’ils sont cohérents avec la stratégie et les objectifs de votre entreprise. Cet ensemble de ratios vous permet non seulement de connaître sa santé financière et sa rentabilité, mais aussi de comparer ses performances avec celles de la concurrence.

L’entreprise n’évolue pas dans un écosystème figé. Sa croissance est étroitement liée à sa capacité à vendre au bon prix pour générer des bénéfices. Ce qui sous-entend bien entendu une gestion optimale des coûts et de la production. Mais, bien qu’incontournables, le calcul et l’interprétation de tous ces indicateurs financiers demandent un investissement humain conséquent. Cette mission chronophage implique de savants calculs et une réflexion poussée, où le risque d’erreur zéro n’existe pas.

Pour une gestion simplifiée, et alléger la tâche des gestionnaires, des solutions logicielles de gestion simples, 100 % Cloud, sont à portée de main. Elles leur permettent de calculer les dépenses et marges sur des tableaux de bord intuitifs, aussi fiables que performants. Des outils digitaux indispensables pour un suivi efficace et précis, accessibles à toutes les entreprises.

Maud Heurtel